Qui sommes-nous ?

Florence : J’ai 38 ans. Je suis née à Bruxelles et j’y ai toujours vécu. Historienne de formation, je travaille aujourd’hui comme archiviste numérique. J’aime lire, écrire, cuisiner, aller au théâtre, écouter des airs d’Opéra, passer du bon temps avec mes amis et ma famille. Ce défi répond à une prise de conscience de l’urgence climatique et à une volonté de changer mes habitudes de consommatrice. En parler, le partager, le vivre en collectivité, c’est une manière de rendre les choses ludiques. Le vrai défi ? Tenir sur la longueur !

Laurent : J’ai eu 40 ans en 2018. Originaire de l’île de la Réunion, je vis à Bruxelles depuis presque 15 ans. Je gère une cantine de quartier à Ixelles qui a en charge l’insertion socio-professionnelle de personnes sans emploi et s’inscrit dans une stratégie d’alimentation durable. Dans le cadre d’une nécessaire transition écologique, face aux effondrements à venir, ce défi nous permet d’avancer un pas plus loin en famille vers une consommation responsable .

Thomas : J’ai 10 ans et je vis à Bruxelles avec mes parents, mon frère et ma soeur. Mes loisirs ? Le Floorball, les mouvements de jeunesse, la lecture et ma console Nintendo. Mes passions ? La photo et la nature. Plus tard, je voudrais devenir photographe animalier. En relevant ce défi, j’apporte ma contribution pour tenter de sauver la planète et sa biodiversité. En espérant que les animaux n’aient pas tous disparus d’ici à ce que j’exerce mon futur métier.

Camille : J’ai 7 ans. J’habite à Bruxelles avec mes parents et mes deux frères. Mes loisirs ? La danse, la lecture, le vélo, faire du parcours urbain, passer du temps avec mes copines, regarder des dessins animés de supers héroïnes. Mes passions ? Le théâtre, le bricolage et la peinture. J’aime inventer des histoires et créer de nouvelles choses à partir d’objets de récupération. Ce défi c’est pour moi l’occasion d’utiliser ma créativité pour sauver la planète.

Lucien : Je suis le dernier arrivé dans la famille mais mon impact écologique n’est pas des moindres vu ma production de déchets. Depuis que je me déplace, j’explore le monde et ses trésors. J’aime me promener au parc et en forêt avec ma petite famille. Je raffole des panades bio de papa. Ce défi, je le vivrai essentiellement en observateur mais je sais que l’enjeu est important et que mon avenir est directement concerné. Je serai donc leur premier supporter.