Nos petits remèdes bio pour se soigner sans surconsommer.

Retrouvez les petits remèdes bio (curatifs ou préventifs) qui ont fait leur preuve dans notre famille. Il existe évidemment bien d’autres médications naturelles et de nombreux ateliers « do it yourself » ou « phytothérapie » qui pourront vous aider à envisager autrement votre pharmacie familiale.

  • Les probiotiques maison : les légumes lacto-fermentés et la limonade gingembre/curcuma. Savez-vous que tous les organismes vivants, végétaux ou animaux, dépendent en grande partie de microbes qui contribuent à leur nutrition, leur développement, leur immunité ou même leur comportement ? Chez l’homme, l’intestin est l’organe qui renferme le plus de bactéries (100 000 milliards au total). L’équilibre de la flore intestinale et la présence de « bonnes » bactéries sont donc indispensables pour notre organisme. A la maison, c’est Laurent qui se charge de notre bien-être digestif en préparant des lacto-fermentations et de la limonade maison. Le principe de la lactofermentation repose sur le fait de plonger des légumes dans un milieu saumâtre (salé à 30gr par litre) et anaérobie (sans oxygène) qui va permettre de libérer de l’acide lactique et du gaz carbonique créant un environnement propice au développement de bonnes bactéries et à l’élimination des mauvaises. Probiotiques, vitamines et enzymes sont ainsi décuplés. Faire ses propres lacto-fermentations, rien de plus simple : 1) Lavez, épluchez et découpez vos légumes. Variez les préparations et les assaisonnements selon vos goûts (graines de poivre, de fenouil, de cumin, de moutarde, etc.) 2) Remplissez les bocaux avec vos légumes. (il vous faut des bocaux hermétiques avec joints de caoutchouc) 3) Rajouter de l’eau et du sel (30 gr pour 1 litre d’eau) 4) Placez vos préparations à 20-22°C pendant quelques jours afin d’encourager le début de la fermentation puis mettez-les dans un lieu frais (15-18°) et attendez environ un mois pour les déguster.

Pour être honnête, en ce qui me concerne, le petit goût vinaigré (type bocal de cornichon) caractéristique des préparations lacto-fermentées n’a pas encore convaincu mes papilles récalcitrantes.

Je suis par contre complètement accro de la limonade maison au gingembre/curcuma. Ultra facile à préparer. Deux étapes : le levain de gingembre puis la limonade elle-même. Pour le levain (ginger ale) : Versez 2 dl d’eau dans un bocal hermétique puis 1 cuillère à soupe de sucre et 1 cuillère à soupe de gingembre frais par jour pendant 7 jours. Le 6ème jour, rajoutez 2dl d’eau. Refermez à chaque fois votre bocal et mettez-le dans un environnement relativement chaud. Au bout d’une semaine, le mélange devient pétillant. Pour la limonade : Dans un bocal en verre de 5 litres, mettez 250 gr de sucre, 250 gr de mélange gingembre frais et curcuma, 5 litres d’eau et votre levain. Ici le principe est le suivant : le sucre nourrit les bactéries qui rejettent du CO2 avec pour conséquence un effet pétillant sans devoir utiliser de gaz carbonique artificiel. Laissez votre mélange reposer pendant un mois puis mettez-le dans des bouteilles au frigo. Plus le mélange fermente, moins il reste de sucre à la fin (ce qui est plutôt mieux pour votre santé). Attention, au moment d’ouvrir vos bouteilles, la pression peut-être très importante. Veillez donc à les manier avec précaution au risque d’arroser tout votre intérieur. Gardez toujours le fonds de votre préparation comme levain pour la prochaine fournée. Un remède miracle contre les soucis digestifs en tous genres (et les gueules de bois accessoirement). Une boisson à consommer sans modération au quotidien en mode préventif et curatif.

20190228_130647

      • Le bon vieux Grog : Thé, miel (éviter absolument les pots avec la mention « mélanges de miels originaires de l’UE et hors UE » pour favoriser les petits apiculteurs indépendants) et rhum. Ça décape mais c’est radical pour faire transpirer le corps et éliminer les virus.
      • L’infusion de thym : Le thym a des vertus miracles. Il soigne la grippe, les problème respiratoires, les troubles digestifs. A consommer sans modération! Très efficace aussi en inhalation.
      • L’huile essentielle (HE) de Ravintsara : Une huile super puissante qui réveillerait presque un mort. On l’utilise à la maison en version huile de massage ou en huile essentielle en mettant quelques goûtes sur le torse ou juste en dessous des narines. Toute la famille peut l’utiliser, même bébé. Proche de l’huile essentielle d »eucalyptus, elle permet de lutter efficacement contre toutes les infections respiratoires telles que les rhinites, rhino-pharyngites, toux grasses. Il s’agit également d’un antiviral utilisé en prévention de la grippe. Elle est par ailleurs extrêmement énergisante et dénoue les tensions des muscles les plus récalcitrants. De manière générale, les huiles essentielles peuvent être utilisées comme remèdes dans beaucoup de situations de la vie quotidienne. Attention, il est indispensable de bien se renseigner avant toute utilisation.
      • Le sirop de Tamarin : Très efficace contre la constipation. Nous avons ramené ce remède de la Réunion mais il y a moyen de trouver ce sirop dans les magasins asiatiques à Bruxelles. 
      • Hierba Buena Tisanes : Des tisanes locales, artisanales et zéro déchet à Bruxelles. Emilia organise également des ateliers pour vous faire découvrir les vertus des plantes sauvages ou apprendre à faire votre sirop et vos pastilles pour la gorge maison. Testé et approuvé20181110_155030-COLLAGE
      • Le traitement anti-poux maison : Il y a des têtes à poux et puis il y a les autres! La première fois que mes enfants ont eu des poux, c’était un samedi soir il y a 4 ou 5 ans. Je me souviens encore de ma détresse à l’idée de devoir attendre le lundi pour courir dans une pharmacie acheter le produit miracle. Heureusement quelques clics sur le Web m’ont permis de trouver la potion magique : un masque à l’huile d’olive ou de Colza. Loin des produits chimiques auxquels les poux finissent par s’habituer, les corps gras ont pour effet de les asphyxier et donc d’agir de façon mécanique. N’importe quelle huile bas de gamme peut  en réalité faire l’affaire. Posée sur les cheveux (et sous un bonnet de bain) pendant au moins 30 minutes, elle tue tous les poux sans exception. L’opération doit être réitérée une semaine plus tard car elle ne détruit pas les lentes (pas plus que les shampoings chimiques).  C’est la raison pour laquelle un contrôle régulier avec le peigne à poux doit être réalisé pendant les 15 jours qui suivent pour enlever les lentes récalcitrantes. 
      • Le p’tit beezou : Un baume qui répare les lèvres sèches en hiver. Une production de la savonnerie belge Habeebee qui travaille à partir du miel produit par une petite communauté d’apiculteurs locaux (que vous pouvez rejoindre si le coeur vous en dit). Ils ont plein d’autres chouettes produits : savon, liniment, bougies, etc.
      • Le pilate : Si il n’est un secret pour personne que faire du sport est bon pour la santé, le pilate m’a guérie de tous mes petits maux  du quotidien: le dos, la tête, les intestins. Une pratique basée sur la respiration et le renforcement des muscles profonds. Mon endroit de prédilection : Global Wellness à Schaerbeek. 

Si vous faites le tri dans votre pharmacie, n’oubliez pas de rapporter vos médicaments périmés ou non utilisés chez votre pharmacien (sans leurs boîtes). Ceux-ci ne seront pas réellement recyclés mais bien pris en charge dans une filière d’incinération des déchets. Cela permet que leurs principes actifs ne se retrouvent pas dans la nature à polluer les sols et les rivières et que vos enfants soient mis à l’abri d’une ingestion accidentelle de substances toxiques.